5 bonnes raisons de se mettre au triathlon (ou pas!)

5 bonnes raisons de se mettre au triathlon (ou pas!)

A force de voir de plus en plus de pratiquants du triathlon, vous avez peut-être l’envie ou la curiosité de tester la discipline. Alors si le triathlon vous tente, voici mes 5 bonnes raisons de se mettre au triathlon (ou pas) !

Pour avoir plein de temps libre

Le triathlon c’est trois disciplines à travailler et à préparer pour vos objectifs. Autant dire qu’il s’agit d’une broutille à caser dans votre emploi du temps. Après avoir programmé vos séances de course à pied, de natation et vos sorties vélo… ENFIN, si vous arrivez à caser tout ça… vous aurez peut-être une petite soirée de libre. Ah non j’ai oublié la séance de renforcement musculaire ! Bon… rappelez vos amis, finalement vous n’êtes pas libre ce mercredi non plus.

Rassurez-vous, ce n’est pas tout à fait la réalité. Le triathlon prend beaucoup de temps c’est indéniable. Mais avec une bonne organisation et des choix, vous pourrez toujours trouver du temps pour d’autres choses. Avec mon travail, mes cours, mon blog, mes missions de community management et ma vie sociale, je réussis tout de même à m’entraîner convenablement. Cela prouve bien que l’on peut tous le faire ! D’ailleurs si un article autour de l’organisation des entraînements vous intéresse, dîtes-le moi en commentaire !

Pour faire des économies

Vous ne connaissez pas encore votre banquier ? Ca ne devrait plus tarder. Ah j’entends votre téléphone sonner.. Ah bon vous êtes à découvert ?!  Le triathlon est une discipline qui coûte cher ! Entre l’achat de l’équipement, notamment pour le vélo, les inscriptions en club ou en courses officielles… Mieux vaut savoir gérer son argent et faire des choix (ou gagner au loto). 

Pas de panique, je n’ai pas encore eu de problèmes avec ma banque ni même contracté de prêt pour pouvoir pratiquer le triathlon. Si vous prenez le temps d’économiser un peu, vous pourrez tout à fait vous équiper avec la panoplie suffisante pour bien débuter. Au fur et à mesure des mois vous pourrez améliorer votre équipement. Pensez aussi à Noël et à votre anniversaire pour vous faire offrir un ou plusieurs dossards de course par exemple.

Pour parfaire son bronzage

Entre les longues sorties vélo, les séances de natation estivale en plein air et les jours de course, vous allez passer de nombreuses heures exposé au soleil ! Quoi de mieux pour bronzer ? Si on oublie la marque du cuissard sur les cuisses, de la trifonction sur le buste et du dos nageur de son maillot de bain, vous allez arborer un sublime teint bronzé (ou presque).

A vrai dire j’ai réfléchi longuement à la version sérieuse de ce point mais en toute honnêteté, même avec de la crème solaire vous aurez le droit à un bronzage plein de marques disgracieuses. Mais c’est que c’est plutôt classe de porter ces traces car entre triathlètes on se reconnaît à ce drôle de bronzage et ça en jette dans la sphère des sportifs non ?!

Pour respirer la beauté

A moins d’être ultra girly et d’avoir un max de temps (ou de motivation)… enfin si vous ne les avait pas déjà épuisé pour votre entraînement… votre peau et vos cheveux risquent de se transformer au fil des semaines de pratique ! Et rarement de manière positive. D’abord vous allez sentir le chlore à peu près tout le temps parce qu’entre deux entraînements vous aurez à peine réussi à faire passer cette douce odeur. Ensuite vos cheveux commenceront à vous dire merde et vous aurez davantage l’impression d’avoir une botte de paille que des cheveux. Enfin votre peau autrefois douce et éclatante laissera son éclat s’envoler aux vents glacés de l’hiver et coulera tout au fond de la piscine. 

Soyez rassurés ce n’est pas une fatalité en soi. On peut tout à fait limiter les dégâts même si on est pas un roi ou une reine de beauté et des soins. D’ailleurs je vous prépare un article sur le sujet, en collaboration avec une copine spécialisée dans les cosmétiques fait maison.

 

Pour devenir un warrior à toutes épreuves

Le froid, la pluie n’aura plus de secrets pour vous. Peu importe le temps, vous braverez la douleur physique et morale pour atteindre vos objectifs ultimes. Vous vous entraînerez durant toute l’année. En hiver vous irez vous geler les extrémités sur votre vélo en essayant de passer entre les gouttes ; vous devrez vous mettre des coups de pieds au cul pour aller vous mettre à l’eau malgré le froid. En été vous trainerez la langue et les jambes pour tenter de vous entraîner malgré les chaleurs estivales et vous allez galérer à trouver une ligne d’eau un minimum praticable.

Bon, dis comme ça, c’est sur que ça ne donne pas envie… Mais sachez que c’est formateur de traverser tout un tas de petites épreuves dans vos entraînements ! Non seulement vous allez être plus résistant mais vous serez aussi plus motivé et plus fier de vous que jamais. Imaginez le plaisir et la satisfaction que vous aurez d’avoir accompli vos entraînements malgré les conditions difficiles de certaines saisons… 


Vous l’aurez compris, cet article est écrit essentiellement de manière ironique (et donc pas à prendre au pied de la lettre) ! Le triathlon c’est avant tout une aventure physique, psychologique et humaine incroyable qui vous apportera beaucoup à tous les niveaux de votre vie. L’essentiel est de trouver son rythme, ses objectifs et de se faire plaisir !

Live a Reply

logoblanc

Contact

Lyon, France

laplumedezazu@outlook.com

©La Plume de Zazu 2018 - All rights reserved - Mentions légales