Le running n’est pas un sport accessible !

Le running n’est pas un sport accessible !

Vous devez vous dire : mais elle est tombée sur la tête celle-là ?! J’aimerais simplement partager mon avis sur quelque chose que l’on entend à longueur de temps sur le running ! Qui n’a jamais entendu dire : le running c’est”‘accessible parce que n’importe qui peut courir, ça ne coûte presque rien, il suffit d’avoir un jogging et des baskets.” Oui, c’est vrai dans un sens, la course à pied c’est peu contraignant, on peut la pratiquer assez facilement sans la contrainte d’un horaire fixe et toute l’année en fonction de notre emploi du temps personnel. Mais il y a quand même certains non-dits auxquels tout débutant qui prend goût à la discipline, sera confronté. Lorsque l’on court et que l’on s’entraîne toute l’année, la course à pied peut vite devenir un gouffre financier pour les personnes moins aisées ! Je vous explique en quoi le running n’est pas un sport si accessible qu’on veut bien nous le faire croire !

 

Courir toute l’année c’est :

  • Investir dans une paire de chaussures de qualité (surtout si vous avez des fragilités au niveau des membres inférieurs)
  • Contraignant en été : il est plus difficile de trouver un horaire pour s’entrainer sans souffrir de la chaleur. On trouve alors une forme de contrainte horaire !
  • Contraignant en hiver : il fait nuit tôt, il fait froid, la motivation est souvent moins présente. C’est encore plus compliqué lorsqu’on est une fille car il y a aussi l’aspect sécurité qui entre en jeu.
  • Un gros budget pour la période froide : vous pouvez tout de suite oublier l’option t-shirt+short si vous voulez continuer à courir pendant les mois les plus froids de l’année. Des vêtements techniques pour rester au chaud sont indispensables et ils sont bien-sûr, plutôt onéreux.
  • Des frais variés : plus vous courrez plus vous aurez envie de développer votre panoplie technique adaptée (brassard pour le téléphone, montre GPS, camelbak, porte-gourdes, frontales, et j’en passe!)
  • Peut-être, participer à des courses et donc dépenser plusieurs dizaines d’euros à chaque dossard.
  • Parfois des blessures à soigner : médecin, kiné et crèmes en tout genre sont vos alliés ! Même s’ils sont souvent très bien remboursés, ce sont des dépenses à ne pas oublier.
  • Du temps : la pratique du running crée une sorte d’addiction. On passe alors de plus en plus d’heures à s’entraîner, parfois au détriment du temps dédié à d’autres aspects de la vie (sorties, vie de famille, devoirs…)

 

courir : runneuse devant paysage de campagne

Mes petites astuces pour économiser :

  • Commencer à courir aux beaux jours. Si vous avez l’opportunité de démarrer pendant que les températures sont douces, foncez ! Vous pourrez alors investir au fur et à mesure de l’année dans votre équipement.
  • Profiter des soldes d’été pour acquérir des vêtements textile d’hiver d’une collection précédente sur lesquels vous pourriez avoir de belles réductions.
  • Le père Noël est l’ami du runner. N’oubliez pas de mettre les produits de vos désirs sur votre liste. Le père Noël est infaillible ! À ce sujet, j’ai fais une liste d’idées cadeaux de Noël pour les runners => juste ici !
  • Achetez moins mais mieux ! J’ai fais l’erreur à mes débuts de me jeter sur les produits à prix très attractifs. Mais certains produits méritent un vrai investissement. Par exemple, les chaussures, car elles ont un rôle fondamentale sur votre entraînement et votre santé physique. De même, il vaut mieux avoir un seul haut technique de qualité adapté aux conditions hivernales, qu’en avoir plusieurs avec lesquels vous aurez froid !

 

Cet article n’a pas pour but de décourager ceux qui ont envie de tenter l’aventure ! Bien au contraire, j’y suis passée, j’ai découvert ses faits par moi-même mais je n’ai aucunement regretté ces investissements car je prends plaisir à courir au quotidien. Foncez, vous ne serez pas déçu !

 

Live a Reply

logoblanc

Contact

Lyon, France

laplumedezazu@outlook.com

©La Plume de Zazu 2018 - All rights reserved - Mentions légales