Pourquoi ce blog ?

Pourquoi ce blog ?

Un an après, je me rends compte que je ne vous ai jamais confié les raisons qui m’ont poussé à ouvrir ce blog et bien que rien ne m’oblige à le faire, j’ai envie de vous faire quelques confidences à ce sujet.

Une sensibilité depuis le plus jeune âge

Depuis que je suis petite, j’ai toujours eu une vraie sensibilité pour le monde de l’écriture. 

J’ai d’abord été une grande amatrice de lecture en tout genre et je pense que j’ai coûté cher à ma mère notamment pendant les vacances d’été… 

En parallèle, au fil des années, j’ai tenu divers journaux intimes et écris un tas de petites rédactions. 

J’ai aspiré à devenir journaliste pendant plusieurs années et au final je suis dans un métier qui n’en est pas très éloigné et dans lequel la rédaction est une compétence clé.

Je ne saurais pas vous dire pourquoi l’écriture c’est mon truc. Je pense que l’on a tous une sensibilité plus développée que d’autres dans un domaine. Certains sont de grands orateurs, d’autres s’expriment à travers l’art… Moi je me sens à l’aise à travers une feuille de papier ou un clavier d’ordinateur, tout simplement.

J’imagine que c’est aussi une question de personnalité. Je suis plutôt timide et solitaire. Les mots sont pour moi un moyen d’expression fort et j’ai toujours eu la facilité de m’exprimer à l’écrit tandis que le faire à l’oral relevait d’un vrai dépassement de ma personnalité. 

D’ailleurs vous avez peut-être remarqué dans mes storys Instagram que je ne parle jamais à ma caméra comme le font beaucoup de bloggeuses. Pourtant j’aimerais le faire croyez-moi. J’aimerai oser vous parler sans à priori, sans me poser mille questions sur ces 10 secondes de vidéo enregistrées. Sur le son et l’intonation de ma voix, sur une formulation foireuse et les mimiques de mon visage qui m’exaspèrent au plus haut point. Peut-être que ça viendra un jour mais pour l’instant l’écriture reste ma meilleure arme.

 

blog

De multiples tentatives

Vous pouvez penser que lancer mon blog a été facile parce qu’il recourt à l’écriture avec laquelle je suis plutôt à l’aise. Navrée de vous décevoir mais cette étape de ma vie a bel et bien été un combat de plusieurs années.

Je ne compte même plus le nombre de pseudos blogs que j’ai pu créer durant mon adolescence sur des plateformes diverses.

Bien-sûr j’ai eu mon fameux Skyblog avec mon super pseudo (plutôt soft comparé à certain !) : mama618. C’était un peu un mur Facebook de l’époque où je postais diverses photos de mon chat, de mes amies, etc. Rien de bien original.

Puis il y a eu des envies naissantes, l’envie d’écrire sur des sujets plus grands que ma petite existence banale. J’ai passé des heures à chercher en vain un nom convaincant, à créer l’interface de mon prochain super blog, à écrire un premier article de présentation… Puis je n’ai jamais osé cliquez sur le bouton « public » qui allait rendre mon blog visible de tous sur le web.

Quelques années après j’ai retenté l’expérience, j’avais envie de parler de mes découvertes : restaurants, destinations, etc. Cette fois-ci j’ai enfin mis le blog en ligne. Mais je n’ai jamais réussi à le relayer, à en parler autour de moi. Autant dire que ce beau projet est vite tombé aux oubliettes.

J’ai quitté le lycée, j’ai grandi autant sur le plan personnel que professionnel. J’ai développé de nouvelles compétences dans le milieu de la communication, j’ai dû travailler sur mon aisance, etc. Puis j’ai commencé à travailler en alternance et j’ai encore muri. 

 

Cette fois-ci c’est la bonne

C’est au cours des derniers mois de ma première expérience professionnelle que la vive envie d’écrire au-delà de ma petite sphère privée a ressurgi. Et cette fois-ci, c’était différent, car j’étais différente. 

Cette fois-ci, j’ai pris le temps de bien faire les choses parce que je voulais aller au bout de mon projet. 

Ce blog c’était l’accomplissement d’un désir mais il avait aussi un sens différent du fait de mon domaine d’études. Ce serait donc un lieu d’expression personnel au service de mes compétences professionnelles. Une sorte de vitrine, d’exercice. Car si l’on pense simple la création d’un blog, cela relève de compétences complexes et transverses.  

J’ai commencé à m’informer sur le sujet et puis à chercher un nom.

Sur ce blog, j’avais envie de parler de mes expériences sportives et de voyages notamment. Mais je ne trouvais pas de nom qui me fasse vibrer, qui me ressemble, et que j’allais assumer au grand jour.

Après de longues semaines à chercher, à tenter toute sorte de combinaison, àmixer des mots entre eux, j’ai enfin eu un déclic. Je me suis souvenue que ma tante m’appelait Zazu quand j’étais petite, parce que j’étais un vrai moulin à paroles, un peu comme Zazu dans le Roi Lion.

Ce jour-là, j’ai eu la révélation qui me manquait. Le blog est né quelques jours plus tard après de longues heures de travail passionnant. 

Le 5 septembre, je publiais mes 2 premiers articles et pour la première fois je les partageais publiquement auprès de mon réseau, non pas sans inquiétude de leurs réactions mais j’étais devenue assez forte pour assumer publiquement les remarques et critiques. Aujourd’hui le blog s’apprête à fêter sa première année d’existence et même si j’ai encore beaucoup à faire, je suis fière du résultat !

Un article bilan de cette première année de blogging arrive très prochainement !

Live a Reply

logoblanc

Contact

Lyon, France

laplumedezazu@outlook.com

©La Plume de Zazu 2018 - All rights reserved - Mentions légales