Pourquoi je me suis mise au triathlon

Pourquoi je me suis mise au triathlon

Il y a quelques mois je me suis lancée dans une nouvelle aventure : le triathlon.

L’idée me trottait en tête depuis quelques temps. J’étais attirée par le fait de pratiquer ces trois disciplines que sont la course à pied, le vélo et la natation. Difficile de vraiment trouver une raison à cela. J’ai commencé la course à pied il y a bientôt 3 ans et j’ai fait de la natation il y a bien longtemps quand j’étais enfant. Depuis je n’ai que très rarement remis les pieds à la piscine municipale et j’avais même tendance à détester. Concernant le vélo, et bien je pense qu’on peut parler de néant : je n’ai jamais roulé sportivement et si j’ai quelques balades à mon actif c’est bien le maximum qu’on puisse noter.

J’imagine que mon héritage familial a été la plus grande source d’influence. Dans la famille Martin je demande le grand-père : un beau passé de cycliste avec de sacrés challenges à son actif. Ensuite je demande le père : lui aussi cycliste, je ne peux être que fière du sacré défi qu’il a organisé et réalisé quand je n’étais qu’une enfant : rouler 36h non-stop dans sa ville sur une boucle prédéfinie. Il est même passé à la télé à cette occasion ! Enfin je demande la cousine : une sportive qui vit et respire le sport. Marathon, trail, course d’obstacles, natation et j’en passe ! Autant dire que je ne peux qu’être admirative et fière de leur palmarès respectif !

Sur les réseaux on voit de plus en plus de personnes qui se mettent au triathlon et je pense que j’ai aussi été influencé malgré moi. Je trouve d’ailleurs que c’est super de voir ce sport se démocratiser comme ça a été le cas pour la course à pied il y a quelques années.

Le fait que mon chéri partage aussi cette envie a été un grand plus ! Je savais que nous allions pouvoir partager nos entraînements et nous encourager mutuellement.

Ma curiosité et mon envie de tester sans cesse de nouvelles choses ont fini de me convaincre.

Mes blessures provoquées sur la course de Marseille Cassis n’ont fait que précipiter les choses ou au contraire me faire faire le grand saut. Ne pouvant plus courir, c’était le moment idéal pour débuter le vélo de route et la natation. J’ai donc investi pour Noël afin d’acquérir ma monture et j’ai pris un abonnement à la piscine.

A ce moment-là je n’étais pas consciente de la manière dont cela aller transformer mon quotidien.

Une fois l’hiver passé, je me suis officiellement inscrite à un triathlon. C’est là que j’ai que j’ai réellement commencé l’aventure triathlon…

Live a Reply

logoblanc

Contact

Lyon, France

laplumedezazu@outlook.com

©La Plume de Zazu 2018 - All rights reserved - Mentions légales