Run in Lyon 2017 : le compte-rendu de ma course

Run in Lyon 2017 : le compte-rendu de ma course

Dimanche 1er octobre a eu lieu la célèbre course annuelle Run in Lyon ! 3 parcours sont proposés pour découvrir Lyon, la capitale des gaules à travers 10 km, un semi ou un marathon. 3 formats qui rassemblent près de 30 000 runners chaque année. Autant dire que c’est une organisation de titans et le résultat est à la hauteur du défi !

L’année dernière, j’ai participé à mon premier 10 km en course officielle grâce au Run in Lyon 2016 ! Partie dans le sas rose (1h), j’avais terminé la course avec un chrono de 58″17. Autant vous dire que j’étais plus qu’heureuse pour cette première participation.

1 an plus tard, me revoilà sur la ligne de départ, cette fois-ci dans le sas vert (54″). C’est partie pour ma première course de la saison. Je n’ai pas d’objectif chrono précis mais j’aimerais bien me situer aux alentours des 55″-56″, histoire de faire un bon temps (pour mon niveau).

Après la traditionnelle photo de course avec Courir à Lyon, je file poser mon sac aux consignes et je fais un petit tour aux toilettes (et oui, encore et toujours!). Après quelques foulées et gammes pour m’échauffer les gambettes, je rejoins mon sas de départ. Il reste encore 30 minutes à attendre et je me dis que je me serais complètement refroidie d’ici là. Mais tant pis, j’aurais bonne conscience de l’avoir fait !

Photo avant course Courir à Lyon au Run in Lyon 2017

L’heure du départ arrive (heureusement j’ai croisé une collègue Courir à Lyon avec qui j’ai bien sympathisé : Charline, si tu passes par là, je te remercie !). Je piétine au milieu de la foule jusqu’à l’arche de départ et… top départ pour ma montre ! Me voilà partie pour 10 km dans ma ville. Je ne sais pas si c’est l’excitation de la première course de la saison ou juste un élan de folie mais je pars un peu trop vite. Et je le regrette dès le 3ème kilomètre ! Pourtant, j’ai envie de voir si je suis capable de tenir ce rythme sur l’ensemble de la course. Et voilà que je me lance un nouveau défi imprévu. Je décide alors avec moi-même (mon cerveau et moi, on est des grands bavards!) d’essayer de garder en ligne de mire le meneur d’allure du sas (54″).

Peu après, j’entends déjà un supporter de Courir à Lyon m’encourager (merci à toi, même si je n’ai pas eu le temps de te voir) ! Qu’est-ce que c’est bon et motivant !

Après le 4ème kilomètre, c’est déjà le ravito ! Finalement ça passe vite, très vite ! Equipée d’une ceinture Flipbeltavec gourde (je ferai prochainement un article pour vous en parler), fraichement achetée sur le village du Run in Lyon la veille, je ne m’y arrête pas. Je bois 2-3 gorgées, quelques mètres plus loin, histoire d’humidifier ma gorge.

On arrive très vite au tunnel de la Croix-Rousse. Près de 2 km à courir dans une zone renfermée, sombre et dans laquelle bien-sûr, la montre ne fonctionne plus à cause des parois. Mais cette année j’y étais préparée et cela ne m’a pas trop perturbé. Je me concentre pour conserver le rythme en me fiant aux personnes devant moi et au drapeau du meneur de course environ 100 mètres devant, que je ne quitte pas du regard.

Enfin je respire et je retrouve la lumière du jour ! Plus que 3 km. Je continue de me concentrer, en permanence, sur ma respiration pour ne pas m’essouffler avec le rythme que je m’efforce de conserver. Les jambes sont au rendez-vous et c’est vraiment top ! Dommage que le cardio et le souffle aient plus de mal à suivre. Mais je ne relâche pas mes efforts ! Je suis consciente que je peux atteindre un record personnel si je conserve cette allure.

On rejoint rapidement la place des Terreaux et le début de la rue de la République. C’est parti pour le dernier kilomètre. Je commence à ne plus en pouvoir, mais tant pis, j’accélère ! Je ne veux pas regretter mon chrono pour 1 seul petit kilomètre de relâchement. J’allonge ma foulée et je rattrape le meneur d’allure 54″. J’ai envie de lui glisser un petit merci mais le souffle me manque et je le double en silence, concentrée sur mon objectif. Quelques mètres plus loin, les photographes attendent les coureurs pour leur tirer un portrait. Je tente un “pseudo” sourire en espérant ressembler à quelque chose sur la photo finale. Bon, je ne me fais pas de fausses idées, je suis bien consciente de la tête que je dois avoir après ces 9 kilomètres. (Après avoir vu les photos, je vous confirme que c’est la catastrophe!).

Un virage sec à droite et me voila sur les dernières mètres le long de la place Bellecour jusqu’à la ligne d’arrivée. Comme l’année dernière, je galère à doubler tellement il y a du monde et que l’espace est étroit. Je regarde ma montre qui affiche environ 51″-52″. Plus que quelques mètres, je sais que je vais faire un RP. J’aimerais tant que mon chrono final avoisine les 52″… Une envie soudaine de déglutir (à cause de l’effort) me contraint à calmer le jeu. Ce serait quand même bête de ne pas pouvoir passer la ligne à cause de ça ! Tant pis, le sprint final dont je suis tellement fan, ne sera pas de la partie aujourd’hui. Je peux déjà être heureuse de faire un nouveau chrono, sur une première course de saison et ce, malgré la foule !

Je fais un coucou à mon chéri et son pote qui m’attendent le long des barrières et je passe la ligne d’arrivée.

Chrono officiel : 53″24 soit 1″29 de moins que mon dernier RP et 5″ de moins que sur l’édition 2016.

Résultat de Course Zazu Run in Lyon 2017

Je suis fière de récupérer ma médaille et j’ai hâte de voir ce que me réservera la prochaine course !

A l’année prochaine Run in Lyon…

Live a Reply

logoblanc

Contact

Lyon, France

laplumedezazu@outlook.com

©La Plume de Zazu 2018 - All rights reserved - Mentions légales