Les alignements de Carnac étaient tout en haut de mon top 10 des lieux à visiter en Bretagne. J’ai toujours eu un attrait pour les sites historiques tels que les temples ou les ruines. Du coup, le jour où j’ai appris l’existence des alignements de Carnac, j’ai tout de suite eu envie de les voir de mes propres yeux. Et désormais c’est chose faite !

Les alignements de Carnac c’est un site mégalithique qui s’étend sur plus de 4 kilomètres et compte environ 3 000 menhirs érigés à différentes périodes entre -5 000 et -2 000 avant J.C.

Le premier face à face avec Carnac : une double déception !

A notre arrivée, j’ai tout d’abord été étonnée, puis déçue et pour finalement finir la journée fascinée.

Ce qui m’a frappé en arrivant, c’est la configuration du lieu. Les menhirs ne constituent pas un vaste champ de 4 kilomètre. En fait, ils sont regroupés en plusieurs zones de quelques centaines de mètres. Il y a donc plusieurs petits endroits où voir des menhirs et un site majeur. La visite officielle se fait sur ce site principal de Carnac, en face de la maison des Mégalithes. Vous ne verrez donc qu’une partie des 3 000 menhirs durant votre visite. J’ai été déçue de voir que ce site était clôturé, ce qui lui enlève une part de rêve à mes yeux.

Nous sommes arrivés à la maison des Mégalithes aux alentours de 8h45. Nous avions prévu de visiter le site dès son ouverture afin de profiter d’une belle lumière et d’avoir le reste de la journée pour découvrir la Presqu’île de Quiberon. Nous sommes les premiers à l’accueil du musée mais au bout de quelques secondes, c’est la douche froide. Il n’y a pas d’entrées disponibles avant la visite de 11h. Je connais un mélange d’énervement et de déception. Nous acceptons finalement de prendre nos billets pour 11h.

Promenade improvisée autour des alignements de Kermario

La personne de l’accueil, bien consciente de mon état, nous propose d’aller aux alignements de Kermario en attendant l’heure de notre visite. Nous partons donc en exploration sur le sentier des mégalithes. Peu à peu, face aux premiers menhirs que j’admire, je retrouve mon calme. Mon esprit est émerveillé face à ces prémisses. Nous faisons le tour des alignements de Kermario jusqu’au moulin de Kermaux au sommet duquel nous grimpons pour prendre un peu de hauteur. Dommage, la vue n’est pas très dégagée avec les arbres autour. Après cette belle balade, c’est déjà l’heure de notre visite.

Visite guidée des alignements de Carnac

Nous patientons avec la masse de touristes devant le portillon d’entrée du site. D’habitude je fuis les visites guidées. Mais là, il faut dire que nous n’avons pas le choix puisque le site n’est pas accessible sans guide.

Plusieurs guides sont là et les groupes sont répartis en fonction des langues de visite. Notre guide française nous invite à entrer. Nous prenons place sur la gauche du site, éloignés des autres groupes qui sont partis plus au fond sur la droite. Dès le début, elle nous explique pourquoi le site a été clôturé. Elle nous explique que le sol s’appauvrit à cause des nombreux pas des visiteurs. De ce fait, il ne peut plus assurer sa fonction stabilisatrice des menhirs. Avant que le site soit clôturé, certains menhirs menaçaient de tomber. Réguler le nombre d’entrée et à des horaires limités permet ainsi de préserver en partie le milieu naturel. C’est pour cela que le site n’est accessible qu’en visite commentée d’avril à septembre. En revanche, il est ouvert librement et gratuitement en basse saison (d’octobre à mars).

Au long de cette heure de visite, j’ai beaucoup appris ! Nous avons abordé divers points tels que l’époque du site, les techniques employées pour ériger les menhirs, les rites et croyances. Mais surtout, nous avons discuté des motifs et raisons d’une telle réalisation ! Je n’ai malheureusement pas pris de notes durant la conférence. J’étais vraiment absorbée par le récit de notre guide. Du coup, j’en ai oublié une grande partie et je suis un peu embarrassée pour vous en parler… Elle nous a communiqué tellement d’informations que mon cerveau n’a pas pu tout retenir. J’espère que vous ne m’en voudrez pas trop ! De toute façon, je ne suis pas là pour vous faire un compte-rendu détaillé mais bien pour vous donner l’envie d’y aller par vous-même.

Bon je vais quand même faire marcher un peu mes neurones… Elle nous a notamment expliqué qu’il n’y avait à l’heure actuelle aucune raison prouvée et vérifiée de cette construction. En revanche, diverses hypothèses ont été avancées au fil des années. Les plus populaires considèrent ces mégalithes comme un cimetière géant, des voies sacrées, un marquage de territoire ou même comme l’invention de l’astronomie. Les plus “dingues” évoquent un procédé sismographique ou même un calendrier agricole. Alors qui a raison, qui a tort… Mystère.

Ce qu’il faut retenir c’est que ces théories sont sans cesse remises en question au fil des découvertes scientifiques. La date du site a elle même connu des réévaluations au cours des précédentes décennies grâce aux nouvelles techniques de datation et aux recherches d’historiens. On ne sait toujours pas à quoi s’en tenir et il semblerait que le secret ait été emporté avec ses bâtisseurs. Finalement, à y réfléchir, je me dis que Carnac sans ses mystères y perdrait un peu de son intérêt non ?

Si jamais vous voulez en savoir plus sur l’histoire des alignements de Carnac, je vous invite à lire les articles des blogs Histoire à sac à dos et de Escale de nuit, qui ont été de bien meilleurs élèves sur la prise de notes apparemment…


Informations pratiques

Dates d’ouverture pour 2019

  • Du 2 janvier 2019 au 30 avril 2019
  • Du 2 mai 2019 au 24 décembre 2019
  • Du 26 décembre 2019 au 31 décembre 2019

Horaires d’ouverture

  • Avril à juin : de 9h30 à 18h
  • Juillet et août : de 9h30 à 19h
  • Septembre : de 9h30 à 18h
  • Octobre à mars : de 10h à 13h et de 14h à 17h

Tarifs

Plein tarif : 9 € / Tarif réduit : 7 € / Tarif enfant (7 à 17 ans) : 5€ / Moins de 7 ans : gratuit

Pour éviter de faire la même boulette que nous, pensez à réserver sur internet pour avoir de la place aux horaires souhaités !

Si la Bretagne commence à vous plaire, venez donc faire un petit tour avec moi sur la Presqu’île de Quiberon : coup de coeur garanti !

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager ou à l’enregistrer sur Pinterest !